Les e-cigarettes plus dangereuses que vous le pensez ?

 

Nous savons que les cigarettes classiques sont nuisibles à notre santé.
Première cause de mortalité évitable en France, le tabagisme actif est considéré comme responsable de 90 % des cancers du poumon et de 73 000 décès prématurés chaque année dans notre pays.

Lorsque que les e-cigarettes (cigarettes électroniques, vapoteuse) sont arrivées sur le marché, elles sont apparues avec la promesse de réduire la consommation de tabac et donc de réduire l’ingestion d’élements chimiques nocifs pour la santé, tels que le goudron, l’acétone, l’arsenic, l’ammoniac…

Mais en réalité, est-ce que les e-cigarettes sont réellement une alternative saine pour notre santé ?

Selon une nouvelle étude de l’Université d’Harvard, il existe un lien entre les e-cigarettes et les maladies pulmonaires.
Le danger réside dans les arômes chimiques utilisés pour produire le goût de l’e-cigarette, notamment dans le diacétyle, qui peut conduire à de graves maladies pulmonaires.
L’étude a testé 50 types d’e-cigarettes aromatisées et a trouvé des produits chimiques nocifs dans 47 types de cigarettes électroniques.
Au lancement des e-cigarettes, l’attention s’est portée uniquement sur la nicotine mais il existe encore de nombreuses choses que nous ne connaissons pas sur les effets des e-cigarettes.

D’après l’étude les e-cigarettes « contiennent des niveaux variables de nicotine, mais aussi d’autres produits chimiques cancérigènes, tels que le formaldéhyde, et d’autres aromatisants chimiques qui peuvent causer des dommages aux poumons. »
Les e-cigarettes deviennent de plus en plus facile à acheter, alors que nous ne connaissons pas les véritables dangers qu’elles nous font porter.
Si les dangers sont clairs et acceptés pour les utilisateurs, il en va de notre liberté et de notre libre arbitre de choisir cette alternative au tabac. Malheureusement, nous ne connaissons pas encore clairement les effets de l’e-cigarettes sur notre santé.
Les e-cigarettes contiennent également de l’acétone, de l’acetaldehye, du benzopyrène, et du silicate, ainsi que d’autres particules métalliques.

Nous vous proposons de vous orienter vers des alternatives plus saines pour votre santé, tels que l’hypnose ou la prise de plantes spécifiques (Voir les dossiers sur le Kudzu, Gymnema ou Griffonia).

Concernant l’hypnose, il ne s’agit pas d’une solution magique, mais d’une méthode réellement efficace, qui évite de recourir à une quelconque prise de médicaments, ou de palliatifs qui pourraient également comporter un certain degré de risque.

L’institut médical d’hypnose a établit le taux de réussite de l’hypnose à 67% pour l’arrêt du tabac. Vous pouvez donc vous rassurer sur l’efficacité de cette thérapie.

 

Source : lemag.therapeutes.com/les-e-cigarettes-plus-dangereuses-que-vous-le-pensez

Partager !Tweet about this on TwitterShare on Google+Share on FacebookEmail this to someone
0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *