Ostéopathie le Guide Complet

 

On la connait pour soulager le mal de dos, les sciatiques, les entorses, les tendinites, … mais l’ostéopathie peut intervenir dans bien d’autres cas, comme :

  • Des problèmes de transit
  • Les migraines
  • Les douleurs après une intervention

Comment fonctionne l’ostéopathie ?
Pour qui est-elle recommandée ?
Y-a-t-il des contre-indications ?

Qu’est-ce que l’ostéopathie ?

L’ostéopathie repose sur la manipulation osseuse et musculaire avec les mains.

Elle prend en compte l’individu dans sa globalité en traitement ou en prévention, l’ostéopathie se pratique chez un public très large, l’ostéopathie pour enfant, adulte, femme enceinte, personne âgée, les manipulations sont alors adaptées en fonction du patient.

L’ostéopathe dispose de plusieurs techniques, il ne fait pas simplement « craquer » comme on l’imagine bien souvent.

L’ostéopathie à longtemps souffert de la comparaison avec les guérisseurs et les rebouteux.

En France, la profession n’a été reconnue que tardivement, en 2002 et les décrets d’application de la loi en 2007.

En décembre dernier, la formation des ostéopathes a été redéfinie et uniformisée par le nouveau décret.

Il faut à présent 5 ans d’études pour devenir ostéopathe et on est donc passé de 2 800 heures à 4 600 heures.

Voici une vidéo Youtube présentant une séance d’ostéopathie :

Différence entre kiné et ostéo

Les kinés font globalement de la rééducation en essayant de réhabiliter les fonctions (fonction de la cheville, etc.) , la mobilité, l’absence de douleur, etc.

Les ostéopathes ont une vision et une approche assez différente et vont, si on reprend l’exemple du pied, rechercher à identifier les régions du pied ou la mobilité des tissus et l’élasticité n’est pas correcte. Et par des manipulations et des mobilisations va restaurer la mobilité, rendre un bon jeu articulaire qui permettra aux tendons de se détendre, etc. donc un effet antalgique.

Et surtout, l’ostéo va permettre de retrouver une motricité et une mobilité !

Mes conseils pour trouver un bon ostéopathe ?

  •  99% des patients consultent un ostéo par le bouche à oreille !  Le bouche à oreille est un excellent moyen, surtout si la personne qui vous conseille son ostéo avait des douleurs qui ne passaient et pas et qui ont été solutionnées par l’intervention d’un ostéo
  • Il existe toujours des praticiens qui ont été formés il y a X années avec des formations pas forcément abouties comme vous pouvez l’imaginer avec notre explication plus haut dans cet article de l’augmentation conséquente de la durée de formation. Attention, il ne faut pas généraliser, beaucoup d’écoles se basaient sur des standards de haut niveau même avant la réforme
  • Ce que je vous conseille si vous n’avez personne dans votre entourage pour vous recommander un ostéo, c’est de demander si l’ostéo a une formation complète, même si ce n’est pas facile à aborder
  • Je vous conseille alors de vous rendre sur leur site internet, beaucoup en possèdent un et de regarder sa formation
  • Je vous conseille également de consulter votre pharmacien qui connait en général les bons ostéopathes autour de la pharmacie. Le bouche à oreille fonctionne aujourd’hui bien avec les pharmaciens et les médecins

Quels risques de tomber sur un mauvais ostéopathe ?

Il y a 2 risques importants :

  1. le premier est que l’ostéopathe prenne en charge un patient présentant une pathologie sous-jacente à risque (une tumeur s’exprimant sous la forme de douleur, une maladie inflammatoire chronique, …)
  2. Le risque au rachis cervical n’est pas neutre, mais faible

Différence entre ostéo et chiropracteur

Je dirais qu’elle se situe dans la façon de comprendre et de concevoir le patient.

Les ostéos ont une vision très globale du patient que l’on qualifie de systémique.

C’est-à-dire que lorsque vous allez voir un ostéo parce que vous avez mal au bas du dos par exemple, l’ostéo va s’intéresser :

  • À votre cheville, car le mal peut venir d’une petite boiterie ce qui implique que le bassin ne fonctionne pas bien
  • À un vieux traumatisme cervical avec des séquelles au niveau du rachis cervical
  • À la cage thoracique est beaucoup trop rigide
  • À l’intestin qui peut être irrité et tirer sur ses attaches rendant déficiente la relation contenant/contenu
  • Aux adhérences dans le petit bassin d’une femme qui a subi une chirurgie gynécologique, dont la relation contenant/contenu n’est plus satisfaisante
  • Etc.

Donc, c’est vraiment ce qui aujourd’hui fait la plus-value de l’ostéopathie, c’est que l’ostéopathe cherche tout le temps à comprendre l’ensemble des dysfonctions du patient et à les mettre en relation ou pas, pour comprendre pourquoi le patient se plaint et quels vont être les gestes à pratiquer localement, mais souvent à distance du problème.

Pourquoi quand on sort de chez l’ostéopathe on est fatigué ?

En fait, votre organisme est régi par 2 systèmes complémentaires :

  • Système sympathique : système du stress à l’environnement, etc.
  • Système parasympathique : système de la digestion, de l’assimilation

L’hypothèse émise aujourd’hui est celle-ci :

ostéopathie nuqueLorsque l’ostéo intervient chez le patient, il créer une forme d’orage dans l’équilibre entre ces 2 systèmes et du coup le patient est placé dans une trop grande tonicité, une trop grande activité du système parasympathique et ils sortent très souvent fatigués.

 Cette fatigue peut durer 2 à 3 jours. 

« Parasympathique » c’est ce qui ralentit, c’est le nerf qui ralentit par exemple le cœur.

Ce ralentissement général de l’organisme provoque souvent chez les patients une grande fatigue, puis ils récupèrent.

De bons résultats sur les cicatrices

L’ostéopathie peut offrir de bons résultats pour assouplir les tissus traumatisés par les actes chirurgicaux.

Reportage vidéo Youtube sur un patient souffrant de douleurs suite à un acte chirurgical de l’abdomen suite à une chimiothérapie :

Qu’est ce qu’on ressent comme bienfaits après une séance d’ostéo?

Hormis le fait d’avoir moins de douleurs ou plus du tout, les patients expriment ressentir un confort, une plus grande amplitude de mouvement, de respiration, une chaleur.

Quel lien entre la tête et le ventre ?

Il y a tout d’abord un rapport mécanique :

Si vous avez une forte tension dans le ventre, vous avez tendance à vous courber vers l’avant, en cherchant à éliminer la douleur en vous enroulant sur votre douleur, un réflex tout à fait normal.
SI vous vous « enroulez » il va falloir regarder devant vous, ce qui peut créer des douleurs cervicales.

2ème élément :

On sait aussi qu’il y a des liens neurologiques très forts et très connus entre le système musculaire des muscles cervicaux et l’abdomen. On sait donc que lorsqu’il y a une perturbation de la fonction digestive au sens très large du terme (ou de la fonction abdominale), on va avoir des messages, des signaux électriques, qui vont être envoyés au niveau du crâne et au niveau des nerfs qui commandent les muscles cervicaux et qui vont perturber ces derniers.

On connait déjà ces 2 liens. D’autres seront certainement à venir dans le temps, car l’ostéopathie continue de se développer.

 

 

Partager !Tweet about this on TwitterShare on Google+Share on FacebookEmail this to someone
0 réponses

Répondre

Vous souhaitez vous joindre à la discussion ?
N'hésitez pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *