L’homéopathie et la phytothérapie à la rescousse avant l’hiver

 

Depuis le début du mois du novembre, l’hiver pointe le bout de son nez. Cette fin d’automne promet d’être fraîche. Alors que la luminosité réduit à vue de nez, il vous reste encore un peu de temps pour renforcer vos défenses immunitaires et essayer de garder la tête haute et le nez débouché pendant l’hiver.

Attention, ces conseils ne sont valables qu’avec l’aval de votre médecin généraliste ou de votre pharmacien, le seul à connaître vos antécédents et à pouvoir vous conseiller au mieux. Voici les conseils d’Eric Myon, pharmacien parisien, spécialisé en homéopathie et en phytothérapie.

La vitamine D

VitamineDQuoi? La plupart des Français sont carencés en vitamine D. La vitamine D ne vous rendra pas plus dynamique comme la vitamine C, mais elle permettra au calcium de mieux se fixer sur les os. Cette vitamine se révèle être aussi excellente pour renforcer les défenses immunitaires. Comment? La vitamine D peut se consommer sous forme d’ampoules prescrites par un médecin ou par la prise de comprimés alimentaires vendus en pharmacie. Si vous êtes courageux, vous pouvez tenter de prendre de l’huile de foie de morue. Sinon, les compléments alimentaires sous forme de gélules vous apporteront la dose nécessaire d’huile de poisson et de lanoxile de mouton. Quand? Pendant les 6 mois où le soleil brille le moins.

L’influenzinum

InfluenzinumCette souche homéopathique est en fait le virus de la grippe dilué. Et oui, l’homéopathie ce ne sont pas seulement des extraits de plantes ou de substances animales! Attention, comme le rappelle l’ANSM, prendre l’influenzinum ne se substitue pas au vaccin de la grippe. Comment et quand? à prendre au tout début de l’hiver, une fois par semaine pendant 4 semaines puis une fois par mois pendant tout l’hiver. La thymuline, l’Osciloccocilum ou le sérum de Yersin sont aussi de bons alliés.

L’échinacée

EchinaceeSi les effets de cette plante ne sont pas aussi fulgurants que certains sites spécialisés l’avancent, cette fleur de la même famille que la marguerite peut renforcer vos défenses immunitaires pendant l’hiver. Comment? Elle peut être prise en phytothérapie conjuguée au cyprès ou au cassis. Quand?L’échinacée peut être prise en prévention en octobre et en novembre, puis au retour des fêtes de fin d’année, en janvier.

 

L’ huile essentielle d’eucalyptus

Huile

[Attention, cela ne convient aux femmes enceintes, allaitantes et aux enfants en bas âge] Quoi? L’huile essentielle d’eucalyptus est assez efficace en cas de grippe, rhume, rhinopharyngite, sinusite, angine, bronchite, toux, otite, infections hivernale.Comment? Quand? À prendre deux capsules matin et soir en cas de rhume déclaré. Sinon une capsule tous les matins. 

Des oligoéléments comme l’or et l’argent

OligoelementsNotre corps ne sait pas fabriquer les oligoéléments, il les trouve dans l’alimentation. En hiver, une cure de minéraux est loin d’être inutile pour renforcer nos défenses immunitaires. Comment? Les oligoéléments se prennent sous forme de comprimés, de granules ou d’ampoules. Quand? En cas de rhumes, le duo or et argent peut s’avérer assez efficace. Le cuivre aussi peut servir pour déboucher le nez. 

Une tisane de thym

TisaneSi boire un bouquet de Provence ne vous dérange pas outre mesure, la tisane de thym pourrait devenir un excellent allié pour passer l’hiver. De même que les champignons asiatiques comme les shiitakés.Article originale
Partager !Tweet about this on TwitterShare on Google+Share on FacebookEmail this to someone
0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *