Préparer et bien vivre sa grossesse grâce à l’ostéopathie

 

Enceinte, et si j’allais voir un ostéopathe ? C’est compatible avec la grossesse ou pas ? Quels sont les bénéfices d’une séance d’ostéopathie pour une future maman ? Et dans quels cas aller voir un ostéopathe, en fait ? Toutes ces questions de future maman ont une réponse, que voici, que voilà !

Pourquoi venir consulter un ostéopathe ?

Avant la grossesse

Pour préparer le corps de la future maman à l’arrivée du fœtus, pour s’assurer de la bonne mobilité du bassin et des structures environnantes, afin que l’organisme puisse s’adapter au mieux aux changements qu’il va subir. Dans certains cas d’infertilité ou de difficultés de conception, l’ostéopathie peut être une approche à envisager. En effet, une bonne mobilité des structures musculo-squelettiques et viscérales est primordiale au bon fonctionnement de l’appareil reproducteur (utérus, trompes, ovaires…).

Pendant la grossesse

Lors de sa grossesse, la femme enceinte va subir des modifications physiologiques (hormonales, par exemple) et mécaniques (augmentation de la masse de l’utérus, notamment). Ces transformations peuvent entraîner des troubles fonctionnels ou augmenter l’intensité de troubles déjà présents avant la grossesse. Des exemples de troubles fonctionnels pouvant apparaître pendant la grossesse :

• Troubles mécaniques : lombalgies (douleur lombaire), douleur sciatique, douleur au niveau du sacrum ou du coccyx, …..
• Troubles digestifs : nausées, difficultés à la digestion, ballonnements, régurgitations, constipations, douleurs abdominales,….
• Troubles circulatoires : jambes lourdes, hémorroïdes, maux de tête, …..
• Troubles gynécologiques : spasmes, douleur lors des rapports sexuels

Ces troubles fonctionnels résident dans les modifications du corps de la femme, pour accueillir le fœtus. L’utérus, augmentant de volume, va refouler certains organes abdominaux. Et cette modification de l’utérus peut, par exemple, entraîner des troubles digestifs. Au niveau vertébral, le volume de l’utérus augmentant, la lordose physiologique (ou cambrure) s’accentue. Ceci est accompagné d’une « horizontalisation » du sacrum qui peut être à l’origine de tensions de certains ligaments du bassin, mais également d’une augmentation de la pression sur les disques intervertébraux. Toutes ces transformations peuvent être génératrices de lombalgies, voire de sciatalgies… toutes ces « choses » qui empoisonnent l’existence des femmes enceintes.

Après l’accouchement

Le bassin de la mère est vulnérable aux forces impliquées pendant la naissance, particulièrement si cette dernière est compliquée. Après la naissance, le corps ne doit pas seulement se remettre des changements survenus durant la grossesse, mais également des conséquences de l’accouchement lui-même. Et tout cela pendant que la maman doit s’occuper de son bébé, alors qu’elle est fatiguée, tant mentalement que physiquement. De plus, s’occuper du nourrisson peut provoquer des maux de dos dus à des mauvaises positions prises pour changer bébé, le porter sur le côté et mettre/enlever le siège pour enfant dans la voiture… Les tensions non résolues liées à l’accouchement peuvent causer des maux de dos chroniques, règles douloureuses, incontinence urinaire, constipation, maux de tête… L’ostéopathie peut aider la mère à revenir à un état physique normal après la naissance, en relâchant les tensions de la grossesse et de l’accouchement.

Source: Article originale

Partager !Tweet about this on TwitterShare on Google+Share on FacebookEmail this to someone
0 réponses

Répondre

Vous souhaitez vous joindre à la discussion ?
N'hésitez pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *