10 ASTUCES POUR ÊTRE EN FORME

 

Fatiguée, stressée, ramollo ? Stop ! Place à un programme revitalisant. De la détox à la méditation en passant par les massages, la réflexologie et même l’ostéopathie, tout pour être en forme au cœur de l’hiver.

1/11 ÊTRE EN FORME : SE RECENTRER, S’ÉCOUTER

Gommer la nervosité, la fatigue, la grise mine, tous ces petits signaux qui montrent que l’organisme est débordé. S’apaiser, mais aussi retrouver sa vitalité, égarée dans le tunnel hivernal. Remettre les pendules à l’heure pour commencer l’année avec panache, reconnecter mental et physique, détoxifier son organisme… Un programme qui se veut zen et réconfortant, mais aussi pétillant et stimulant. Du bien-être, mais du plaisir et de l’ultra facile. À gagner, un regain d’énergie, une mine éclatante et un moral au top.

 

2/11 ÊTRE EN FORME : DUO MASSAGE ET MENUS DÉTOX

On ne pouvait trouver meilleure association pour purifier l’organisme. Résultat, les cellules travaillent de façon optimale et éliminent d’autant mieux les toxines dégagées par les massages de madame de Richeville… Pour retrouver un contact sensoriel surprenant avec son corps, un teint éclairci et surtout une incroyable sensation de légèreté.

3/11 ÊTRE EN FORME : SE DÉTENDRE DANS UN BAIN AU SEL D’EPSOM

Autrefois appelé « sel de médecin », et principalement constitué de sulfate de magnésium, il est diaboliquement efficace pour activer le processus de détoxication du corps. Il réchauffe et apaise, permettant aux muscles et aux articulations de se détendre.

Dans votre baignoire, faites couler l’eau jusqu’à hauteur du nombril, pas plus, pour que le corps produise sa propre chaleur. Diluez 500 grammes de sel et massez-vous doucement avec un loofa ou un gant, en commençant par les pieds. Vous transpirez ? C’est normal. Au bout de quinze minutes, sortez de l’eau et enveloppez-vous dans un peignoir doudoune. Dodo assuré. (À éviter si vous souffrez d’eczéma, de psoriasis ou de lésions cutanées.)

4/11 ÊTRE EN FORME : APPRENDRE LA MÉDITATION COOL

La détox, ça commence dans la tête ! Votre meilleure alliée : la méditation. Elle a le vent en poupe, et pour cause : elle aide à être en phase avec soi-même, sans se laisser écraser par l’urgence permanente. Vaste programme… mais pas mission impossible. La preuve avec le nouveau livre d’Andy Puddicombe, gourou anglais de cette pratique, qui nous initie à une méditation joyeuse et surtout ludique. Pas de position du lotus, mais des astuces faciles pour apprendre à dégager son esprit, à se recentrer sur ses émotions, en dix minutes par jour.

5/11 ÊTRE EN FORME : S’ÉTIRER FAÇON QI GONG
Contre cette sensation que nous avons parfois d’être coupée en deux (dos en béton d’un côté, ventre ballonné et jambes ramollos de l’autre),une gestuelle efficace inspirée du qi gong peut nous aider à nous « réunifier ». Debout, inspirez en amenant les mains, paumes tournées vers le ventre, devant le bassin, et penchez doucement le haut du corps vers l’arrière en laissant s’élever les bras et le regard. Lorsque les mains arrivent au niveau de la poitrine, tournez-les vers l’extérieur et expirez en écartant les bras. Poursuivez le cercle, bras sur les côtés et paumes vers le sol. Penchez-vous jusqu’en bas. Puis inspirez en fléchissant les genoux et redressez-vous lentement, les bras toujours en arrondi, et effectuez encore deux fois le mouvement.
6/11 ÊTRE EN FORME : L’ORDONNANCE ÉNERGISANTE DE CHICO SHIGETA

Se masser autour du nombril deux fois par semaine avec des huiles essentielles de citron, de pamplemousse, de ciste, pour réduire les sensations de gonflement. Siroter toute la journée une eau florale de genévrier, qui draine les reins, et une eau florale de sauge, qui revigore la circulation, parfaite contre les jambes lourdes (diluer 10 ml dans 1,5 l d’eau). Après chaque repas, boire une tisane de menthe poivrée, sureau et racine de pissenlit, ça relance le processus d’élimination.

7/11 ÊTRE EN FORME : L’OLIGO À LA RESCOUSSE

L’oligothérapie, c’est un vrai coup de pouce pour restaurer son énergie. La posologie : une dose quatre fois par semaine, le matin à jeun, pendant un mois. Fatigue du matin (on est assommée au réveil) : manganèse. Fatigue du soir (dès 20 heures, on n’a qu’une envie, filer au lit) : manganèse- cuivre. Coup de barre (on rêve d’une sieste) : zinc-nickel-cobalt. Baisse de tonus (on est au bout du rouleau) : zinc-cuivre.

8/11 ÊTRE EN FORME : BICHONNER SON « HARA »

Pour les Orientaux, cette zone située dans le ventre, juste sous le nombril, est le centre de notre énergie. Si le hara s’affaiblit, c’est la porte ouverte à la tension nerveuse et aux blocages… Pour le chouchouter, on s’offre un shiatsu du ventre. Allongée, on se laisse masser en suivant les indications du thérapeute (expirer avec force pour ramener la sensibilité dans le bassin, etc.). En dégageant la respiration abdominale et celle du diaphragme, il libère les tensions lombaires ; en stimulant la circulation sanguine, il draine et soulage le système digestif. Complet et efficace.

9/11 ÊTRE EN FORME : UN BILAN DANS UN CENTRE ANTISTRESS

Quand le stress devient chronique, l’organisme entre en résistance : le taux de glucocorticoïdes sanguins augmente, entraînant une sécrétion quasi continue de cortisol. Constamment en état d’alerte, le corps puise dans ses réserves en glucides, d’où irritabilité, maux de tête, insomnies… Les causes de stress étant multiples, des spécialistes ont eu l’idée de créer un centre unique en France où l’on peut traiter tous les aspects du problème à travers la médecine mais également le paramédical (ostéopathie, psychothérapie…).

On commence avec une batterie de questions conçues par différents spécialistes et validées par la Haute Autorité de santé (Has). Antécédents médicaux, sommeil, alimentation, digestion, activité physique, problèmes articulaires et musculaires, qualité de vie, troubles de l’humeur…, tout est passé au crible avec, en complément, un bilan sanguin lipidique et thyroïdien. Le nombre et la durée des consultations diffèrent d’une personne à l’autre, en fonction de l’étendue du problème et de ses causes : rendez-vous avec un spécialiste du sommeil à l’European Sleep Center (situé juste à côté), qui peut prescrire une polysomnographie (analyse par électrodes de l’activité cérébrale et respiratoire pendant une nuit), puis des séances de luminothérapie pour « recaler » l’horloge biologique, ou encore des séances de cohérence cardiaque assistées par ordinateur pour remettre en phase le rythme du coeur avec la respiration et ainsi agir sur le système nerveux. Des ateliers yoga, thérapie cognitive, nutrition sont aussi proposés.

10/11 ÊTRE EN FORME : SE PURIFIER AVEC L’OSTÉOPATHIE

L’ostéo pour assainir l’organisme ? Cela peut surprendre, mais cette méthode est pourtant très efficace pour désengorger les organes censés filtrer et éliminer les toxines (foie, reins, intestin grêle). S’ils sont surchargés, ils font mal leur job et d’autres systèmes prennent le relais, comme les poumons (mauvaise haleine) ou la peau (petits boutons). Autant de signaux qui montrent que le système viscéral est essoufflé.

L’ostéopathe va agir, au moyen de micromanipulations, sur la mobilité des viscères, en « détendant » les ligaments qui les lient au diaphragme et qui permettent notamment une bonne digestion. Cela peut être légèrement douloureux, mais rien d’insupportable. Au bout de trois séances (une par semaine), on sent vraiment que la machine est relancée. La bonne idée : associer le traitement à une cure de phytothérapie pour booster le drainage (ampoules de radis noir, romarin et artichaut, environ 10 en pharmacies, à diluer le matin dans un verre d’eau).

« Un corps chargé de toxines, c’est un corps qui réagit mal au stress, au froid, à la fatigue, aux écarts alimentaires », explique Gwenn Libouban, réflexologue plantaire à Cancale et à Paris. À partir du symptôme ressenti par la patiente (insomnie, appétit vorace…), elle va repérer l’organe engorgé ou épuisé et le stimuler pour remettre d’aplomb le corps entier. Comment ? À chaque organe, à chaque fonction (digestive, respiratoire, etc.) correspond un point précis situé sur la plante des pieds. Une cartographie minutieuse du système nerveux de l’organisme, qu’elle va stimuler en appuyant sur le point correspondant à l’organe en difficulté. Mais aussi ceux qui lui sont liés (si on stimule le foie, il faut aussi drainer les reins). Résultat : dès la première séance, on ressent un véritable mieux-être, comme si l’activité de l’organisme devenait plus « fluide ».

Source: http://www.marieclaire.fr/,manque-d-energie-etre-en-forme,20132,683873.asp

Partager !Tweet about this on TwitterShare on Google+Share on FacebookEmail this to someone
0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *