travail

Bien-être au travail: mes astuces du 1er mai

 
En 1886, des ouvriers américains choisirent le 1er mai pour se mettre en grève et demander la réduction de leur temps de travail, et plus globalement de meilleures conditions. Des années plus tard, cette journée est toujours le symbole du combat des travailleurs. Et si vos salariés profitaient de cette date anniversaire pour appliquer au pied de la lettre son origine revendicative, que leur proposeriez-vous?

 

Même si les conditions de travail actuelles sont moins dures physiquement qu’à la fin du 19e siècle, elles n’en restent pas moins un sujet de préoccupations pour les entreprises, et de revendications pour les salariés. Pression, stress, harcèlement, burn-out: voilà autant de maux que les dirigeants doivent éradiquer s’ils veulent motiver leurs troupes et fidéliser leurs meilleurs talents. Comment améliorer le bien-être des salariés (et, de fait, leur sentiment d’appartenance à l’entreprise, leur engagement et leur performance)? En leur offrant un cadre de travail épanouissant, et en les aidant à concilier leur vie professionnelle avec une vie de famille réussie, des engagements associatifs, des pratiques sportives et des activités culturelles.
Partager !Tweet about this on TwitterShare on Google+Share on FacebookEmail this to someone
0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *